Header Graphic

A M I T A O

Retrouver le vivant en soi

nouvellebanniere
 
<< Previous    1  2  3  [4]    Next >>

LES 7 VALEURS FONDAMENTALES DE LA CONSCIENCE HUMAINE

1ère valeur : l'INDIVIDUALITE et la LIBERTÉ 

C'est la valeur la plus essentielle. Tous les êtres humains de notre planète sont semblables (constitution physique et psychique), mais chaque être humain est unique et individuel (couleur, ethnie, famille, etc.). Nous sommes quelque 6 milliards sur terre et il n’y a pas une personne qui est exactement comme l’autre. C’est une diversité inouïe. Cette diversité est encore plus impressionnante pour les feuilles des arbres.

Il n'y a pas de liberté dans la caverne.

«Le refuge le plus sûr au monde est la liberté de notre être. Une fois que nous sommes en contact avec l'être naturel, nous vivons dégagés de toute résistance, ouverts à tous les aspects de l'expérience. Nous participons pleinement à la vie, comprenant et réalisant l'occasion unique qui nous est offerte en tant qu'êtres humains.» (Lama Tarthang Tulku - «L'esprit caché de la liberté» - éd. Albin-Michel)

2ème valeur : la GROUPEITE

L'être humain est un animal de meute. Nous n’existons que par rapport aux autres, nous avons besoin des autres. Tarzan, c'est un joli conte pour les enfants. Exemple d’échec : les enfants loup. Nous faisons et avons fait partie de groupes : famille, amis, groupes d'intérêts, par exemple professionnel, entreprise, sport, politique, jeu, art, religion, etc.

3ème valeur : la SOCIETE

Les groupes se superposent et s’entrecroisent pour former des entités plus larges appelées société par exemple dans une région, une culture, sur un continent. L'organisation sociale est le produit de l'histoire de l'homme, héritage de nos ancêtres que nous transmettrons aussi à nos enfants.

4ème valeur : l'HUMANITE

Les sociétés régionales se jouxtent pour former une entité plus large qui couvre le globe terrestre entier, c’est l’humanité. L'humanité a créé les structures vitales pour exister. Tous les êtres humains sont bâtis sur le même schéma : nous avons tous le même type de tube digestif, le même système respiratoire et circulatoire, le même cerveau et le même psychisme. Nous respirons aussi le même air qui circule sur toute la planète. Nous sommes de ce fait engagés avec tous les êtres et nous avons les mêmes droits et les mêmes responsabilités (droits de l'homme, écologie, etc.).

5ème valeur : l'UNIVERSALITÉ

Lorsqu'on déploie la conscience au delà de l’humanité terrestre, on se retrouve dans un espace énorme. Dans cet espace appelé l'univers, les lois physiques et les 4 forces principales (la gravitation, l'électromagnétisme, le nucléaire faible et le nucléaire fort) sont les mêmes de bout en bout, de l’infini à l’infini. Mais sans notre présence, l’univers ne serait pas le même. Notre corps est tout petit mais la conscience peut comprendre tout cela, elle est donc sans limite.

« Le mystère éternel de l'univers est qu'on puisse le comprendre. » Albert Einstein 

6ème valeur : l'ÉTERNITÉ

En s'ouvrant à l'univers spatial, on s'ouvre aussi à la dimension temporelle et on découvre l'éternité, on découvre que la conscience a des structures éternelles. C’est la rencontre phronique avec le temps-espace. L'univers est infini non pas seulement dans l'espace, mais aussi dans le temps. Le « Big Bang » a eu lieu il y a 15 milliards d'années, mais avant, il y avait déjà quelque chose. Il y aura peut-être un jour un « Big Crunch » ou une dilatation sans fin de l’univers, mais il y aura toujours quelque chose.

Lao Tseu, dans son "Tao Te King", poème 25, écrit il y a 2400 ans :

Quelque chose de confus et mélangé

Etait là

Avant la naissance du ciel et de la terre

Fait de silence et de vide

Seul et immobile

Circulant partout sans s'user

Capable d'être la genèse de l'univers

 

 7ème valeur : la DIVINITÉ

 La notion de la divinité interpelle chacun-e et chacun-e est forcé à se définir par rapport à cette question. Aujourd'hui, quasi tout le monde s'accorde sur le fait que l'image d'un dieu patriarche colérique, capricieux, boudeur, xénophobe et raciste est fausse. La civilisation chrétienne a souvent présenté une image de dieux qui correspond à une projection humaine : l’homme a créé dieu à son image. On peut aussi décider qu'il n'y a pas de dieu. Mais en pratiquant la Sophrologie, on découvre un regard nouveau et des dimensions nouvelles. 

<< Previous    1  2  3  [4]    Next >>

 

Ecole des Arts Martiaux Interne du TAO

Contact 

Membres