Header Graphic

A M I T A O

Retrouver le vivant en soi

nouvellebanniere
 
<< Previous    1  2  [3]  4    Next >>


LA RELAXATION DYNAMIQUE : supercherie ou réalisme ?

Pour répondre à cette question, nous avons interrogé Tindaro spécialiste reconnu dans ce domaine, auteur-concepteur du "vivre ensemble.ch" et de "Relaxation Dynamique de Modélisation".

Alors qu'en dites-vous ? La relaxation-dynamique, est-ce une supercherie ou est-ce réaliste ?

Il me semble plus adéquat de se poser la question de la manière suivante : à quel moment commence la supercherie dans l'usage des techniques de relaxation-dynamique ?

C'est quoi au juste la relaxation ?

Rappelons d'abord que l'organisation de la vie est basée sur l'alternance de cycles de repos et d'activités. Afin de rendre tout cela pertinent, précisons que tout ce qui est autour de nous et auquel nous appartenons en tant qu'élément d'un système, fonctionne de cette façon. Par exemple, la terre en tournant sur elle-même, crée le cycle circadien (jour/nuit) ; et l'Homme, les animaux, les végétaux, ont tout naturellement réglé leur rythme de vie, dont l'alternance activité/repos, sur ce cycle, et qui lui-même interagit avec d'autres d'ailleurs. Si vous prenez les muscles, le premier d'entre eux, le coeur, fonctionne sur une systole puis une diastole. Pour un autre muscle, vous avez une phase de contraction et une phase de relâchement. Dans notre vie de tous les jours, nous retrouvons ces cycles de travail et de relâchement.

Si les niveaux de sollicitation sont raisonnables, les rythmes normaux sont suffisants pour couvrir les dépenses énergétiques. Quand il y a surcharge de travail physique ou mental, il est intéressant de déclencher consciemment des soupapes pour gérer l'excédent de pression, de tension ; c'est ça la relaxation. Plus précisément, l'objectif de la relaxation est d'offrir un réponse immédiate aux troubles psycho-physiques, en rééquilibrant l'énergie circulant dans les systèmes : nerveux, respiratoire et musculaire, calmant du même coup l'activité mentale.

La relaxation-dynamique est souvent associée au stress ; pouvez vous définir ce qu'est le stress ?

Au préalable, il faut distinguer le stress inhibant (le mauvais stress) et le stress d'action (le bon stress).

Dans la langue française, le terme " stress " est un véritable fourre-tout, on y met vraiment tout et n'importe quoi, et à toutes les sauces. Les anglo-saxons sont plus circonspects, parce qu'ils associent très souvent un autre terme au mot " stress ", ce qui amène plus de clarté et de précision dans l'expression.

S'il faut en croire le Dr Hans SELYE, chercheur canadien qui s'est passionné pour la question, en début de ce siècle : le stress est une réponse de l'organisme aux facteurs d'agressions physiologiques et psychologiques, ainsi qu'aux émotions (agréables ou désagréables) qui nécessitent une adaptation (Syndrome Général d'Adaptation).

Pourquoi y a t-il autant de praticiens dans le bassin lémanique ? Les genevois seraient-ils particulièrement stressés ?

Je pourrais m'exprimer très longuement sur le sujet.

C'est vrai que quelquefois j'ai l'impression que Genève est là comme une terre d’accueil pour les organisations internationales de la paix et du commerce. En revanche, le monde expérimente chaque fois plus la guerre, les inégalités et les problèmes liés aux aléas de la bourse qui perd la boussole, d'où le terme "maladie de masse" selon A. Caycedo.

Plus sérieusement, la modernité nous éloigne de plus en plus de nos rythmes naturels, de notre ancrage avec la nature. Nous sommes de plus en plus asservis par une technologie qui devait nous servir et nous libérer du temps pour nous-mêmes Notre éducation nous apprend beaucoup à faire attention à l'extérieur et peu à nous-mêmes. La mondialisation de l'information, la complexité des rapports humains amplifiée de la multiculturalité, les difficultés socio-économiques, la perte de repères, la dilution, voire la destruction des valeurs, des racines ; tout ceci crée des déséquilibres importants et réels . Mais franchement, trop c'est trop ; nous n'avons pas toujours besoin de ce qui nous vient de l'extérieur. Notre culture est d'une extrême richesse et nous avons ici au moins une partie de ce dont nous avons besoin.

<< Previous    1  2  [3]  4    Next >>

 

Ecole des Arts Martiaux Interne du TAO

Contact 

Membres